En provence, la tradition veut que les enfants sèment le 4 décembre du grain dans trois coupelles qui décoreront la table de Noël.

 

ble

"Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !" : Quand le blé vient bien, tout vient bien.

Les provençaux ont conservé  de l'Antiquité grecque et romaine cet adage plein de bon sens. Le 4 décembre, jour de la Ste Barbe, commencent les fêtes de Noël, le début de la période calendale qui se termine en février, avec la chandeleur. Vingt jours avant Noël; les enfants déposent dans trois coupelles garnies de coton humide une poignée de grains de blé. Elles représentent la Sainte Trinité. Ils les arrosent avec parcimonie et observent la fascinante germination.

Et le 24 décembre au soir, les coupelles sont entourées de rubans et le blé monté décore la table du gros souper de Noël. Puis les pointes sont coupées et déposées à minuit dans l'étable, pour accueillir l'enfant Jésus. Et les coupelles de blé ornent la crèche en représentant les champs, la prospérité. Après l'épiphanie, le blé de la Ste Barbe est planté en terre pour s'assurer de bonnes récoltes.

Même si ce rite de fécondité n'est pas suivi à la lettre dans toutes les familles, il demeure très vivant en Provence. Ste Barbe sera donc féconde et protectrice. Cette jeune fille vivait au IIIème siècle à Nicomédie, aujourd'hui Izmit, en Turquie. Son père, pour l'éloigner d'indésirables prétendants, l'enferme dans une tour. En cachette, elle se convertit au christianisme. Son père furieux, met le feu à la tour. Mais la jeune femme "barbare", d'où son nom Barbe, échappe aux flammes et s'enfuit. Après l'avoir retrouvée, il la conduit devant le gouverneur, qui la condamne à la torture. La jeune fille continuant d'invoquer le Christ, le gouverneur ordonne au père de décapiter son enfant. Obéissant, il s'exécute et meurt aussitôt foudroyé. (Source F.A.)

J'avais envie de vous faire partager cette légende de la Ste Barbe. Bonne journée à toutes et bons préparatifs pour Noël